Présente chez Fleux’ début mars, la designer Louise Roe a répondu à nos questions. Design, inspirations, projets… La créatrice danoise revient sur son parcours et son identité, synonyme d'élégance et de simplicité.


Vases et pots City light by Louise Roe, à partir de 30 euros.

Vous avez entamé votre carrière comme styliste. Qu’est-ce qui vous a mené au design d’objet ?

Louise Roe : Je dispose en effet d’une formation en design de mode. Quand j’étais à l’école, je souhaitais devenir concept designer : les couleurs, le style, les matières… J’ai appris à maîtriser toutes ces caractéristiques complémentaires pour les appliquer à l’objet. Ce que je souhaitais, c’est donner de l’énergie à mes créations, de l’expression. La combinaison des formes et des couleurs me permet de réaliser différents jeux plastiques dans une voie élégante.

En parlant d’élégance justement, vous semblez employer celle du diamant dans plusieurs de vos créations.

Louise Roe : Louise Roe Copenhagen se définit en deux mots : sophistication et simplicité. Des lignes minimalistes, féminines, qui prennent vie à travers la forme. Et c’est la forme du diamant, de la pierre, qui m’inspire beaucoup. Il y a quelques années, je faisais des recherches sur une icône représentative de Louise Roe. J’ai donc choisi le diamant pour lui accorder une valeur précieuse, de belle qualité. C’est un symbole que l’on retrouve sur le mobilier, les tapis, les vases et autres accessoires que je crée.

Quels designers vous inspirent particulièrement ?

Louise Roe : J’aime énormément le travail de Patricia Urquiola. Architecte et designer espagnole, elle attribue à ses créations une véritable identité sculpturale. Le mobilier italien de Moroso m’inspire également beaucoup ; c’est un vrai défi de recherches et de transformation de la matière de manière complètement folle !

Quel regard portez-vous, de manière générale, sur le design scandinave ?

Louise Roe : Il a beaucoup évolué ces dernières années, laissant place à des phases de tendances. Il y a quelques temps, il se manifestait par des teintes pastel. Aujourd’hui, il se retrouve mixé au style art déco, dans une logique minimaliste. Il y a aussi un retour à l’élégance maximale avec des maisons telles que Gubi, qui n’hésitent pas à brasser divers mouvements créatifs.

Pouvez-vous nous présenter votre nouvelle collection de lampes à poser ?

Louise Roe : Il s’agit des lampes Eight Over Eight, dont le nom fait écho à leur forme octogonale. Je voulais créer un écho aux colones antiques, synonymes de robustesse et de stabilité. Le pied est en marbre, l’abat-jour en coton. Deux matériaux naturels, bruts, dont j’ai exploré les frontières en les fixant à travers un luminaire. Disponibles en plusieurs tailles et coloris, ces lampes à poser révèlent des possibilités de personnalisation quasi infinies, à adapter selon ses humeurs du moment.  

Quels sont vos projets à venir ?

Louise Roe : Je compte faire évoluer dès l’automne 2017 la collection Eight Over Eight. Les pieds conserveront leurs formes, mais j’aimerais les développer en verre fumé et teinté. Je vais également sortir une collection textile dont le motif s’inspirera des lignes de l’art décoratif à la manière des vitraux d’église , à travers coussins et plaids. Le tout combiné à des matériaux naturels comme le lin. En d’autres termes, cette nouvelle collection sera synonyme de douceur !

Retrouvez toutes les créations de Louise Roe chez Fleux’ et sur notre e-shop !


 


Lampes à poser Eight Over Eight by Louise Roe, à partir de 672 euros.


Bols en laiton & émail by Louise Roe, à partir de 55 euros.


Table Diamant by Louise Roe, 805 euros.