News

Portraits de femmes

08/03/2021

Soulignant un prisme de la féminité aussi vaste que celui de la création, nous vous présentons huit femmes plongées dans le monde du design et de la décoration. Une effervescence de passion pour des oeuvres et maisons pleines de caractère, d'âme et de liberté.

Des femmes qui créent, dirigent, collaborent, imaginent, travaillent, rêvent, doutent, échouent, se relèvent, poursuivent leurs passions. Des femmes indépendantes, des sœurs, des filles, connaissant ou non le désir d'être mères, des êtres se sentant femmes, des girl boss, des entrepreneuses, des rêveuses, des artistes, des réalistes... Toute en chacune compose une pluralité féminine pleine de richesse.

En ce 8 mars, on ne peut que souligner cette envie de faire valoir leur voix, leur discours, leur vision. Cette sororité qui aide à avancer de front. Cette vision forte comme sensible dans un monde qui devrait s'offrir à elles. Ce tout féminin qui forme le second pan de notre équilibre.

Ayant à cœur cette parité, souhaitant faire valoir un partage fait d'écoute, d'attention, nous vous laissons découvrir huit portraits de femmes inspirantes et inspirées, qui apportent leur pierre à l'édifice dense et complexe - à leur image - de la création design.
ANA KRAS, PLUS D’UNE CORDE À SON ARC

Designeuse, photographe, styliste, Ana Kraš ne cesse de nous surprendre. Artiste complète et accomplie, elle travaille sur une vision traverse de la création. Née à Belgrade, elle a étudié le design du meuble à l'Université des Arts appliqués de Belgrade. Remarquée dès sa dernière année d'étude, elle expose dans le cadre d’un concours, une chaise en contreplaqué au Salon du Meuble de Milan. Depuis installée à New York, elle fait rayonner son art en travaillant sur des projets liés à l’architecture d’intérieur, au mobilier, comme puisant dans le dessin et la photographie.
Véritable couteau suisse, elle imagine aussi bien des tables, des lampes, du papier peint et conçoit en parallèle, des œuvres d’art. Développant un attrait tout particulier pour des techniques comme des matières traditionnelles, elle assoit un univers coloré, aux traits simplifiés du dessin sur papier. Influencé par l’œuvre de Matisse, son travail fait également écho à Morandi. L’un dans l’autre, en découle une œuvre abstraite unique.
Aujourd’hui reconnue internationalement, Ana Kraš a pu voir ses créations mises sur le devant de la scène sur papier notamment dans le New York Times Style, comme ses œuvres plastiques présentées aux quatre coins du monde.

CONSTANCE GUISSET, DESIGNEUSE HORS PAIR

Un parcours unique pour une créatrice unique. Après quelques détours sur les bancs de Sciences Po puis de l’Essec, Constance Guisset intègre l’ Ensci-Les Ateliers dont elle sort diplômée il y a près de 10 ans. Son succès est presque immédiat et les prix se succèdent : Grand Prix du design de la ville de Paris, Designer de l’année au salon Maison & Objet en 2010, entre autres.
Ses collaborations se multiplient tant auprès d’éditeurs français – parmi eux, Moustache et Petite Frirue- qu’italiens avec De Castelli, et chinois. Egalement reconnue pour ses scénographies, elle se distingue par ses installations surprenantes au cœur d’expositions aux Arts décoratifs, à la Fondation Cartier comme au musée Delacroix.
Ses créations singulières créent le consensus, et s’imposent aujourd’hui comme des best sellers du design, notamment la suspension Vertigo chez Petite Friture pour n’en citer qu’un. Aujourd’hui, depuis son atelier parisien, et auprès de collaboratrices majoritairement féminines, elle poursuit son œuvre éclectique, où les angles droits n’existent pas.

Souvent, une forme se dessine dans ma tête à un moment inattendu.
INGA SEMPÉ, DESIGNEUSE LIBRE ET SPONTANÉE

Après des études de design à l'École nationale supérieure de création industrielle à Paris, la designeuse française débute sa carrière à l’international auprès du designer australien Marc Newson puis de la célèbre designer Andrée Putman. Désireuse d’approfondir le côté technique, elle rejoint par la suite, la Villa Médicis pendant un an.
À partir de 2000, Inga travaille en tant qu’indépendante et expose sur le salon Maison&Objet. Grâce à quoi elle développera pour Edra ses étagères modulables Brosse. Dans un même temps, elle entame une collaboration avec Cappellini par qui elle dessine des luminaires surprenants, en tissu polyamide plissé.

Mêlant structures architecturales, cannelures et pliages inspirés de la papeterie et une touche de fantaisie bienvenue, Inga Sempé cultive sa singularité avec un large spectre de créations. Jeunes, vives, sans prétention, ces pièces allant du mobilier au petit objet en passant par le luminaire, les arts de table et le textile en font une figure phare du design contemporain. Près d’une centaine d’objets à son actif, vingt années de carrière, cette artiste inclassable indépendante n’a de cesse surpris par son inventivité et collabore aujourd’hui avec de nombreuses marques. Le fruit de son travail lui a également valu le titre de designer de l’année en 2012, et est présenté dans des musées de renom tels que le Centre Pompidou, le National Museum de Stockholm ou encore le musée des Arts décoratifs de Paris.

Le design est une discipline, pas un style.
Lampe Vapeur
Canapé
MARIE MICHIELSSEN, UN TRAVAIL PRES DE LA MATIERE

Puisant son inspiration dans des détails de la vie quotidienne, dans la pureté de la forme, la créatrice Marie Michielssen explore depuis plus de 20 ans l’art de la matière. Diplômée en arts graphiques, elle fonde son entreprise en 1995 à la quête d’une collaboration. Vient la rencontre avec l’un des deux fondateurs de la marque belge Serax, Axel Van Den Bossche. Le début d’une belle entente puisque depuis plus de vingt années, l’artiste est une créatrice attitrée de la maison.

Ses pièces subliment la beauté de l’authenticité, l’aspérité dans son habit le plus simple, comme en témoignent ses dernières collections en papier mâché et béton, déclinée dans une palette crème et terracotta. Des vases, des pots de fleurs, des tasses, des luminaires... Son exploration des matériaux et de la fabrication artisanale se renouvelle continuellement au fil du temps. Un tout éclectique, révélant son amour pour les éléments anciens ou oubliés. Avec fluidité et harmonie, se déploie son œuvre structurée autour de teintes naturelles et apaisantes. Formes primaires, couleurs primitives, instinct, émotion sont les maîtres mots de sa création.

Chaque élément raconte une histoire.
Pawn
Earth
AMELIE DU PASSAGE, DIRECTRICE DU BEAU ET DE LA RENCONTRE

Une aventure entrepreneuriale peu commune. Après un diplôme d’HEC, Amélie du Passage souhaite évoluer dans un univers culturel et créatif et débute en ce sens une carrière auprès du Ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon pour ensuite rejoindre la FIAC en tant que régisseur d’exposition.
Très vite, elle fonde la maison d’édition Petite Friture, véritable tremplin pour de nouveaux talents et donne forme à son attrait du beau, à cette volonté d’offrir à une jeune génération de designers l’opportunité d’être représentée. Et depuis aujourd’hui 10 ans, le studio s’impose comme une référence du milieu.
Pleine d’audace, la fondatrice s’illustre très rapidement grâce à son coup de cœur pour Constance Guisset, alors tout juste diplômée. De cette rencontre, naitra l’incontournable suspension Vertigo. Imaginé comme un terrain de liberté et d’expression incroyable, Petite Friture répond à son envie à la fois d’exigence et d’inventivité. Le nom même intrigue : il fait écho à ce léger crépitement, àcette vivacité de la création. Faisant valoir ainsi depuis 2009, la richesse de la rencontre, des échanges entre collaborateurs, Amélie du Passage offre une esthétique propre, pointue du design contemporain.

Une tension vertueuse entre quelque chose d’audacieux dans le dessin et un optimisme.
JULIETTE MALLET, ILLUSTRATRICE DU RÉGRESSIF

Artiste dans l’âme, Juliette Mallet est baignée dans un univers créatif depuis enfant, ayant grandie aux côtés d’une mère peintre et styliste, d’un père musicien et d’un frère sculpteur. Après des études de Design et d’Illustration aux Arts Déco de Paris puis à Tokyo, ville dont elle est tombée amoureuse, elle a ensuite été formée à la bijouterie à l’école Boulle de Paris.
Touche à tout, elle fonde en 2013 Coucou Suzette et se démarque très rapidement par des créations hautes en couleur, un design franc et coloré. De la chaussure imprimée made in France à la boîte affriolante à la silhouette féminine, elle fait passer un message inclusif et résolument contemporain.
Tourbillon d’énergie, la créatrice et illustratrice donne ainsi à voir un univers à la fois ludique et engagé, spontané, inspirant, vibrant. S’y mêlent des inspirations BD Tom-Tom et Nana en tête, cinématographiques à la sauce Demoiselles de Rochefort, des paillettes, des fleurs, des couleurs, du régressif.

ANNE-SOPHIE BOUCARDEST, ÉDITRICE DU MINIMALISME

Designeuse de formation, Anne-Sophie Boucardest a su développer son propre label de mobilier et luminaire en dessinant des pièces minimalistes d’une grande légèreté. Elle présente ses collections à Saint Martin de Ré durant quatre ans avant d’autoéditer ses propres créations. La maison An°so Design voit ainsi le jour en 2017.
Made in France, ses créations reposent sur leur simplicité, esthétisme et fonctionnalité. Elle dessine un univers apaisant, harmonieux, s’entourant de matériaux bruts et naturels, tel que le fauteuil H réalisé en une même pièce de cuir au tannage végétal et ses luminaires alliant cannage et lin. Le goût de la créatrice pour les lignes contemporaines pures et des tons neutres, intemporels. Un design sans fioriture, à mi-chemin entre esthétisme scandinave et bohème.

TRINE ANDERSEN, UNE SIGNATURE SCANDINAVE

Étoile montante du design scandinave, Trine Andersen a su se démarquer par ses créations à l’expression à la fois graphique et traditionnelle de l’esthétisme scandinave. Tout débute en 2005 lors de la rénovation de sa maison. À défaut de trouver le papier peint de ses rêves, elle décide de le créer. Sera lancée ainsi la première collection Ferm Living en février 2006. De papiers-peints aux motifs pointus grâce à sa spécialisation en design graphique, se succède une multitude d’objets décoratifs.
La maison d’édition danoise connaît un franc succès et touche aujourd’hui au mobilier, luminaire ainsi qu’à l’univers de l’enfant. La fondatrice possède un talent particulier pour réinterpréter des designs rétro et des éléments inspirés de la nature. Ses créations revisitent avec modernité et puissance l’expression graphique traditionnelle du style scandinave. Des matériaux de prédilection naturels, un goût pour le minimalisme et ce twist qui fait la différence... La créatrice assure une allure épurée et contemporaine.

Inspiration

Terres d'expression

Prenant à contre-pied un quotidien marqué d’ornements, d'enjolivements, on en revient à la terre. S’aventurant dans un retour aux sources, vers une matière plus brute, maniée dans un esprit tantôt graphique, tantôt muséal, on introduit une atmosphère d’atelier d’artiste chez soi

Conseils

Comment bien choisir son luminaire ?

L’hiver et sa baisse de luminosité s’étant bels et bien installés, voici nos règles d’or pour bien choisir ses luminaires ! Ces modèles phares donnent l’occasion à votre intérieur de retrouver l’ambiance claire et chaleureuse essentielle à la saison...

Tendances

Les couleurs de 2021

Les couleurs Pantone pour l'année 2021 sont enfin dévoilées ! Cette année Pantone désigne non pas une, mais deux couleurs : Ultimate Gray et Illuminating, une combinaison d’un gris familier et du jaune vif de la peau de citron. Un mariage de deux couleurs qui, ensemble, véhiculent un message de force et d'espoir à la fois durable et édifiant.